design-sprint

Le Design Sprint – Définition par le Groupe Kosmoss

Vanessa SORZE Le post de #Scribness 1 Comment

Allez toi partenaire Kosmoss, raconte moi l’histoire du Design Sprint…

Ok ok sous la pression de la foule, je cède…

Il était une fois…qu'est ce que le design sprint

Bon comme à l’accoutumée j’ai dû potasser quelques heures avant de pouvoir comprendre les enjeux, les principes et «tutti quanti» du Concept de Sprint design.

Comme mon côté pragmatique fonctionne encore pas trop mal, je m’en vais de ce pas vous conter de quoi il en retourne.

Qu’est ce que le Design Sprint

« On va commencer sobrement, en expliquant en termes simples ce jargon détonnant. »

Le Sprint Design est une action créative, réalisée dans un délai court (le plus souvent 5 jours – d’où la notion de « sprint ») réalisée en présence des forces vives d’une structure, généralement composée de 5 à 6 personnes dont les rôles sont parfaitement définis et complémentaires.

Voici un exemple d’équipe type :

  • Un facilitateur : c’est lui le « chef d’orchestre », il est là pour veiller au bon déroulement du sprint tout en ayant en tête le déroulement du programme (il est le « maître du temps ») , il encadre les débats du reste des équipes. Bref, il doit être un leader naturel pour que tout se déroule bien : il arrêtera les débats non pertinents, rappelera les enjeux…

Petite astuce : il doit être familier avec le concept du sprint ou avoir bien potassé le livre « Sprint » qui est en quelque sorte la bible du processus.

  • Un décideur : c’est celui qui tranche quand les avis sont partagés, c’est souvent un CEO (Le CEO désigne le Chief Executive Officer, soit en français le directeur tout simplement…). C’est lui a les clés du développement de la structure donc in fine celui qui tient les rênes !
  • Un spécialiste client : il connaît les clients, très bien même, qu’il soit chargé de projet ou responsable commercial, il est à même de savoir ce dont les prospects (clients non servis ou pas) / clients / leads ont besoin. Il a des chiffres, des témoignages, des retours clients (mails, notes, statistiques…)
  • Un spécialiste commercial / marketing : il connaît le schéma d’achat, les taux de conversion, il a des bases solides en business developpement, il sait les formules qui fonctionnent et les limites de celles qui existent déjà.
  • Un webdesigner : il apporte son expertise en terme de mise en ligne des idées et du concept. Il est un spécialiste des solutions réalisables et celles qui sont clairement inadaptées pour un usage « user friendly » (qui est intuitive, facile à utiliser pour un internaute lambda) et qui sera aussi adaptable sur tous supports (mobile / pc / tablette / système nomade…).
  • Un designer / technicien : c’est celui qui va pouvoir mettre en « forme » dans le sens littéral du terme une idée ou un concept – que ce soit un objet ou un logiciel. Il sera capable de réaliser un prototype fonctionnel pour faire prendre vie au projet développé durant ces 4 jours (cet expert intervient « factuellement » le cinquième jour).

NB: C’est un exemple d’équipe, elle peut varier selon la société et le projet en jeu…

sprint design team

Chacun son équipe de « Sprinters »

Les avantages d’un Design Sprint

Vous savez ce qui est le plus précieux dans la vie d’une entreprise ? Le Temps pardi !

Combien de fois entendez vous autour de vous : « je n’ai pas le temps ! ».

Le Sprint Design c’est LA méthode qui est un condensé d’efficacité.

« On pourrait tout aussi bien l’appeler : « 5 jours pour tout changer » mais ça sonne un peu comme une émission TV de prime-time. »

Le principe étant de travailler de façon intensive, d’utiliser les ressources créatives à 100 % (voire plus!) pendant 5 jours non-stop va permettre de faire un bon de géant.

Mettre le focus sur une problématique identifiée permet d’être efficace et d’apporter une solution en un temps record.

Comment se passe un Sprint Design ?

organisation sprint design

Un Design Sprint demande de la méthode

Comme je l’ai évoqué plus haut avec le rôle du « facilitateur », le sprint design à un déroulement bien codifié, un planning déterminé avec une temporalité définie.

On pourrait dire « qu’à chaque jour suffit sa peine » oui ou plutôt « à chaque journée sa fonction particulière ».

PS : il y a une préparation en amont de ladite semaine de Sprint, on ne se lance pas comme ça dans ce type de semaine de challenge…

Voici le déroulement type d’une semaine Sprint Design :

  • Jour 1 : comprendre

1er jour de Sprint Le premier jour du Design Sprint est consacré à la compréhension du projet.  Ce sera l’occasion pour les membres de l’équipe de « déballer » tout ce qu’ils savent.

C’est « le jour des questions ».

  • Jour 2 : diverger

Cette étape que Google nomme « diverger » permet à chacun des participants de présenter de réfléchir de façon individuelle sur sa propre vision du futur produit / de la problématique.

Bémol de l’auteur(e) : Moi je n’aime pas ce terme « diverger » (définition ici) il sous-entend que les avis seront potentiellement contraires, ce qui ne sera probablement le cas !

C’est sur ce jour que sont étudiées les données chiffrées disponibles, que les personas sont définies (profil d’utilisateurs), que le parcours utilisateur est créé (user ou customer journey).

Cette journée sert aussi à l’analyse de la concurrence (benchmarking) en vue d’une stratégie qui va servir de fil conducteur pour la suite des évènements.

C’est le « jour des solutions ».

  • Jour 3 : converger

Cette journée est déterminante puisque c’est à partir de celle-ci que les décisions importantes font être adoptées.

Quelques exemples :quelles fonctionnalités allons nous conserver? qu’allons nous prototyper? comment pouvons simplifier? – c’est là que le « décideur » met tout le monde d’accord si il y a des « divergences ».

C’est le « jour des choix ».

  • Jour 4 : prototyper

Toutes les idées des jours précédents seront utilisées pour cette phase de réalisation du prototype.

L’équipe des « penseurs » tels que le commercial ou le responsable client pourra pourra se détendre et retourner à ses occupations.

Les designer / webdesigner eux font chauffer la matière grise sous l’oeil attentif du « facilitateur ».

Ce jour-ci il est parfaitement possible de travailler à distance, communiquer par chat, par Skype ou par téléphone – c’est moins fun question émulsion collective, je vous le concède, moi qui adore partager le café !

C’est le «jour de la naissance du prototype ».

  • Jour 5 : tester.

Rien ne vaut une solution si elle n’est pas éprouvée pas vrai ?!

Pour bien terminer un Design Sprint, il faut donc faire appel des testeurs neutres et objectifs pour essayer le prototype final.

Il sera bien entendu choisi sur la base d’un persona défini le Jour 1. Le mieux est de faire intervenir entre 3 et 5 testeurs lors du dernier après-midi de votre Sprint. Va falloir penser à les convier dans la semaine hein Mr Le Facilitateur ! 😉

comprendre le sprint design

Voilà vous savez tout sur le Sprint Design ou Design Sprint (c’est vous qui voyez…)

Je vois à vos yeux ébahis que vous rêvez d’en savoir plus encore… Je vous laisse lire mes sources !

Comments 1

Laisser un commentaire