De Gradignan à Saint-Etienne

Alessandra Makers Leave a Comment

« Un rapport de quoi…? »

C’est à peu près la réaction que j’ai eue.

Mais avant de vous en dire plus, je pense qu’il est nécessaire que je vous explique comment je suis passée du statut de Lilloise à Stéphanoise, et fan des verts (je plaisante… Ceci dit, étant donné l’ambiance de folie des supporters dans le stade Geoffroy-Guichard, ça m’a l’air plutôt bien parti…)

Bref, comment me suis-je retrouvée ici, maintenant, clavier en main à vous écrire ce rapport ?

Anciennement Lilloise pendant deux ans au sein d’un studio de design graphique à Marcq-en-Barœul (mais originaire de Gradignan dans la région bordelaise) j’ai souhaité démarrer une nouvelle expérience, car je reste convaincue qu’être plongée au sein d’une nouvelle équipe et bercée par de nouveaux enjeux ne peut être qu’enrichissant et formateur.

Et c’est donc sur les moteurs de recherche, en quête de nouveaux challenges que je me suis rapidement dirigée.

Une page Google search ouverte. Ok. Mais ensuite ? Par où commencer ? Une recherche d’agences en fonction du lieu ? Mais là, je n’étais pas rendue tant des villes m’attiraient… Une recherche par mots clés ?

« Agence de communication visuelle », « Studio de design graphique »…

Et puis, par le plus pur des hasards, c’est sur le site KOSMOSS que j’ai attéri. « KOSMOSS : agence de design sprint et de business development ».

Alors « design », ok c’est clair… « Sprint », je vois l’idée… Mais « design sprint »… Je tente d’imaginer… Mais je pense déjà percevoir l’étincelle du challenge. Mais je vous l’accorde, c’était tout de même assez flou au début… C’est donc après plusieurs échanges avec la team KOSMOSS et de longues minutes passées à parcourir le site que leur méthode de travail m’est apparue plus claire et porteuse de sens. Et au delà d’une simple méthodo, j’ai compris aujourd’hui que l’on parlait d’un véritable mindset.

Je disais donc… « le design sprint ». En quelques mots : un process basé sur la pensée design et développé par Jake Knapp proposant une co-construction des projets avec nos clients dans le but de faire tester un prototype aux clients de nos clients ! Et ce, au bout de 5 jours et avant toute potentielle commercialisation. Il était là LE CHALLENGE ! Un process collectivement créatif et timé, aux airs de sprint et de concours de fléchettes à vouloir viser dans le mille.

Image
Image
Image

Je suis arrivée chez KOSMOSS le 30 Octobre. Et c’est par un atelier DOCTOR BOXX que l’aventure a commencé. Avec le leader mondial de la levure, basé à… roulement de tambour… Marcq-en-Barœul ! Comme quoi, j’ai ramené un peu de Nord ici !

Je vous vois venir. Non. Nous nous n’avons pas passé nos 4 jours d’ateliers à déguster pains, beignets, pizzas ou brioches. Car même si la devise de Kosmoss est « work (very) hard play hard», il y a tout de même « WORK » dedans ! (Même si, je ne vous cache pas que les petits dej’ à base de petits pains (« chocolatines » ? « pains au chocolat »?  Je ne sais plus à force… !) ou les dégustations de délicieuse charcuterie de l’épicerie GUSTI ET SAPORI sont clairement au RDV ! )

Revenons à nos moutons. Rien de mieux que d’être directement plongée dans le bain pour s’acculturer à la méthode KOSMOSS, avec au bout de ces trois jours d’ateliers des tests utilisateurs menés en magasin bio avec le Patron du Design Graphique Guillaume. Une première ! Mais c’est aussi à ce moment-là que j’ai compris l’indégnable plus-value du design sprint. Rappeler à nos clients qu’ils ne sont pas leurs clients 😉

J’oubliais. J’évoquais plus haut la devise : « WORK VERY HARD » accompagnée de « PLAY HARD ». Et bien ce ne sont pas les séances de sport Vammos.club qui la contrediront ! C’est régulièrement que la team se retrouve au pied du container vammos coachée par Fabien pour une séance de cardio boxe ! (Eh oui ! C’est bien beau de manger des viennoiseries et de la charcuterie… Mais chez KOSMOSS, on aime aussi se dépenser !) Quoi de mieux qu’une bouffée d’air pendant les heures de boulot ? Je citerai également nos trois jours de séminaires qui nous ont permis de mieux connaître les membres de la team tout en évoluant dans un autre environnement que le chaudron coworking !

Alors oui, je n’ai ni attéri à Nantes, ou encore à Barcelone, ou à New York. Mais à Saint-Etienne. Les préjugés ? Oh j’imagine que vous en avez. Je mentirais si je vous disais que j’en ai avais pas eu non plus. Et ce serait mentir de dire que les bières d’ici sont aussi bonnes que celles du Nord. (rire) Mais qu’importe. Ma première escapade dans le Pilat, l’ambiance conquérante des verts, et par dessus tout, une team KOSMOSS qui aime relever les défis et dont l’ambition est d’atteindre des sommets m’amènent donc ici à reprendre une phrase très justement évoquée par ma collègue Élise lors du séminaire : Don’t stop us now ! 😉 (à imaginer accompagnée des airs de Queen, évidemment…)

En savoir plus sur notre agence de Design produit & industriel

Image

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.