Design Sprint : challenger le packaging d’une gamme de chocolats suisses

Alessandra Communication et Storytelling, Design Sprint, UX/UI design + Web Design Leave a Comment

“Comment créer un branding destiné aux marchés français et suisse permettant de se différencier, tout en respectant l’ADN Suisse de l’entreprise ainsi que son positionnement de marque engagée et de haute qualité chocolatière ?”

Voici le challenge d’une team composée Lyne, Sylvain et Guillaume, facilitateurs et designers de KOSMOSS travaillant main dans la main avec l’équipe projet de la marque Villars. Reconnue pour ses chocolats de haute qualité, la marque a misé sur la “pensée design” pour ce projet ayant pour objectif de challenger le packaging actuel de sa gamme de tablettes. 

Découvrir notre agence Design Sprint

Le challenge

“Le grand challenge de ce projet était de trouver un équilibre vu que le produit est destiné à des marchés bien distincts, français et suisse. Il était important d’amener des codes suisses, gage de qualité pour les français, mais sans tomber dans les clichés dans la vision des suisses.” - Guillaume Vial, designer et facilitateur

Si vous nous accompagnez depuis un petit moment, vous savez que notre job consiste tout d’abord à observer et comprendre les utilisateurs. La première étape a donc été d’aller dans des supermarchés français et suisses avec l’équipe de Villars afin de réaliser un benchmark, d’observer le comportement et d’interviewer des personnes correspondant à la cible de Villars. Cette phase d’immersion a permis de récolter des insights précieux sur la consommation de chocolat, sur la concurrence et sur le persona (client idéal) de Villars. 

L’immersion s’est poursuivie avec une visite de la chocolaterie et la rencontre des collaborateurs derrière les coulisses du succès de la marque. Ce temps fort a été l’occasion de saisir l’ADN suisse et les spécificités de Villars. 

Puis s’est suivi un design sprint : une séquence d’ateliers de co-création en équipe permettant de compresser des mois de travail et de prototyper et tester une solution en 5 jours. 

Image Image

Le design sprint

Premier jour, les kosmossiens sont déjà sur place. L’objectif est de bien comprendre l’ADN de la marque via une phase de recherche dans les archives, la présentation des insights récoltés auparavant et l’analyse des études quantitatives réalisées sur la gamme. L’équipe interdisciplinaire rassemblée pour le workshop a pu affiner le challenge à résoudre dans la séquence lors d’ateliers dédiés comme le “Speedboat” qui permet de prioriser des problématiques. Aussi, elle a pu trancher sur une cible précise représentée par une persona à l’aide de l’outil “Carte d’Empathie”. Après tout, si on veut avoir une solution efficace on doit savoir exactement à quel problème on s’attaque. 

Le lendemain, chacun présentera sa veille de ce qui pourra nous rapprocher ou nous éloigner d’une solution. C’est le moment des “Lightning Demos”. Cette phase a entre autres permis à l’équipe de prendre conscience de la place très limitée en rayon GMS causée par le grand nombre de concurrents. 

Image
Image
Image

Tous ces éléments guideront l’équipe le troisième jour dans la création des “Solution Sketch” - l’immersion leur permettra d’être ultra-précis dans les propositions. Vous vous demandez s’ils ont vraiment dû dessiner des packaging ? Et oui ! Mais je vous rassure, ici ce n’est pas le meilleur dessinateur qui gagne mais les meilleurs idées 😉 Une phase de vote aux gommettes permet de trancher et nos designers peuvent ainsi passer au prototypage de plusieurs versions de packaging. 

La dernière étape consiste à tester ces différents packaging auprès de vrais consommateurs correspondant au personna de Villars. On retourne donc en magasin et on place les prototypes en rayon pour voir comment réagissent les amateurs de chocolat. Cette journée de tests était précieuse pour que l’équipe puisse valider des concepts imaginé  auprès des personnes les plus concernées : leurs clients potentiels.

Image
Image
Image

Pourquoi ça marche ? 

La magie du design sprint n’est finalement “que du bon sens” : observer nos clients, comprendre leurs besoins non exprimés, rassembler les personnes importantes du projet (dont un décideur qui tranche !)... Travailler en blocs et remplacer les réunions désordonnées par des ateliers encadrés par un facilitateur. 

Image

Les designers aident l’équipe à transformer les idées en “concret” très rapidement via un prototype de haute fidélité. Finalement, les consommateurs nous aident à prendre les bonnes décisions grâce à leur retour qualitatif en magasin (et en plus ils sont contents d’y participer). 

Maintenant je vous laisse avec une réflexion… Et cette façon de lancer de nouveaux produits était la norme ? Vous imaginez le nombre de produits innovants qui pourraient changer nos vies en résolvant des problèmes qu’on n’a jamais identifié en tant que tels ? A quel point aussi les équipes marketing pourraient être impactées grâce à l’intelligence collective si la co-création était banalisée ? A méditer 🙂

Image
Image
Nos derniers articles
Besoin de bonnes idées ?

Recevez votre dose mensuelle d’inspiration avec notre newsletter

Image
Brand Manager

Enthousiaste du storytelling. Curieuse de tous les sujets, surtout ceux touchant à l'humain et à la planète. Quand elle n'est pas en train d'écrire des articles pour le blog ou la newsletter, elle facilite quelques workshops auprès des clients. 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.