01 88 33 67 60
Design sprint, Design thinking
Design Thinking et Design Sprint, quelles différences ?
février 9, 2021

Teasing

La communauté des Sprinteurs est en majorité anglophone. Ainsi, si l’Anglais n’est pas votre « cup of tea », ce n’est pas grave ! Nous avons décidé de vous traduire entièrement cet article en français et d’en éplucher les meilleurs moments. Et comme chez Kosmoss nous aimons débattre et connaître vos points de vue afin de nous enrichir, n’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire, (le lien de l’article original sera mis à la fin bien évidemment)

Bonne lecture 🙂

Image

Différentes « méthodologies de conception » qui amélioreront la collaboration dans votre équipe :

Aujourd’hui, de plus en plus d’équipes adoptent des processus agiles pour gérer les projets et créer des produits plus centrés sur l’utilisateur. En conséquence, nous avons vu apparaître un tas de nouveaux jargons, en plus des différentes méthodologies de conception, qui ont émergés pour aider les équipes à concevoir de manière agile. « Du Design Sprint à l’Agile UX, voici ma tentative de décomposer le jargon industriel en quelque chose de plus simple ». Du Design Sprint à l’Agile UX, l’objectif a été d’aider les équipes à rapprocher le domaine de la conception du développement pour s’assurer que cela fournisse un produit final qui ressemble et fonctionne exactement comme le concepteur l’a prévu. Néanmoins, tous les différents cadres de travail existants peuvent être un peu écrasants, c’est pourquoi je tente de décomposer le jargon en quelque chose de plus simple et j’espère, de plus compréhensible.

Design Thinking :

Le Design Thinking, qu’est-ce que c’est ? C’est un cadre destiné à aider les organisations à penser davantage comme des designers en utilisant l’empathie et l’expérimentation. Le DT associe ce qui est techniquement faisable, à ce que les utilisateurs veulent réellement dans un produit, aidant ainsi les entreprises à changer la façon dont leurs produits sont construits. Le fait que votre équipe de développement comprenne ce qu’est la conception, en la pratiquant dès les premières étapes d’un projet, peut aider à combler le fossé entre la conception, le développement et les autres départements. Les différentes étapes impliquées peuvent être vues dans le diagramme ci-dessus :

Image

Design Thinking et collaboration agile

Avec autant d’équipes qui adoptent les méthodes agiles pour développer leurs projets, comment le Design Thinking peut-il fonctionner en parallèle ? Voici trois façons de s’y prendre :

1. Le prototype d’abord

Le prototypage d’idées dans les ateliers de Design Thinking peut éviter aux équipes de développer des fonctionnalités qui ne sont pas réellement nécessaires. Une fois que l’équipe a compris qui est l’utilisateur cible, elle peut commencer à utiliser les commentaires de ce dernier pour hiérarchiser les fonctionnalités par ordre de priorité. Ainsi, les fonctionnalités les plus indispensables peuvent être concentrées en premier, tandis que le reste peut être partagé avec l’ensemble de l’équipe.

2. Se concentrer sur les similitudes

Dans un monde idéal, les équipes utilisant le Design Thinking collaborent très bien. Les exercices de Design Thinking peuvent parfois s’avérer être un défi, car vous pouvez vous retrouver avec des personnes qui, simplement, ne souhaitent pas être là. Il peut y avoir des développeurs qui veulent passer directement au codage et qui ont l’impression que le processus est une perte de temps. C’est ce que suggère notamment Steve Perkins, stratège culturel pour Capital One, qui écrit que la principale préoccupation du travail avec l’Agile UX et Design Thinking peut être l’impulsion de “commencer à construire quelques chose trop vite », plutôt que de se concentrer d’abord sur la résolution de la problématique. Cependant, forcer les gens à utiliser des post-it et à dessiner des storyboards n’influencera pas une culture d’ingénierie. L’idéal serait de se concentrer sur les similitudes entre l’Agile UX et le Design Thinking pour les rapprocher. Perkins suggère également que le Design Thinking peut être effectué de manière agile, tandis que l’Agile UX peut être appliqué avec un état d’esprit Design Thinking. Cela est possible car ils se complètent tous les deux – comme peut le souligner Shay Peleg, Sr. agile Coach chez IBM:

  • Le client est au centre des deux.
  • Nous sommes encouragés à faire des prototypes et à créer une représentation de haute qualité du produit final sans passer par tout le cycle de développement.
  • Ces deux méthodologies nous évitent de tomber amoureux d’une solution finale
  • Le Design Thinking encourage une équipe multidisciplinaire et diversifiée à examiner les problèmes sous différents angles – c’est un concept similaire à celui des équipes autonomes et autogérées dans une méthodologie agile .

3. Diriger avec la conception

Le Design Thinking peut être un outil utile, mais que lui arrive-t-il une fois que les ateliers sont terminés et que l’ingénierie commence ? Les cartes d’empathie et les personas peuvent être laissés pour compte et oubliés, comme s’il s’agissait de simples cases à cocher. Natasha Jen le suggère dans « Design Thinking is Bullshit », en se demandant si cette pratique a réellement un effet sur les produits finaux : « La réflexion sur la conception peut être utile, mais que se passe-t-il une fois que les ateliers sont terminés et que l’ingénierie commence ? » D’après son expérience, ces questions peuvent se poser en l’absence de facilitateurs compétents pour diriger les séances de réflexion sur la conception. Malgré cet aspect, il n’y a pas de meilleures approches pour commencer la conception d’un projet dans une entreprise.

Image

Le Design Sprint

Qu’est-ce que c’est ? Le Design Sprint de Google Ventures peut être considéré comme une combinaison des trois approches : Design Thinking, Agile, et Lean. Pour plus de clarté, référons nous à la définition de Google : “Le sprint est un processus de cinq jours visant à répondre à des questions commerciales cruciales par le biais de la conception, du prototypage et de l’expérimentation d’idées avec les clients”. Développé à GV, c’est un « grand succès » de la stratégie commerciale, de l’innovation, de la science du comportement, de la réflexion sur la conception, et plus encore, présenté sous la forme d’un processus éprouvé que toute équipe peut utiliser. Comme le souligne la définition, les Design Sprints peuvent être des outils puissants d’innovation. Ils se concentrent principalement sur l’idée et la compréhension du problème.

  1. Innover plus vite

L’objectif est d’apprendre sans construire et lancer des fonctionnalités, comme vous le feriez avec un MVP (un produit minimum viable).. Cette approche donne donc la possibilité aux équipes de produits de tester rapidement des idées ensemble en une semaine de travail seulement. Cela est particulièrement utile dans les grandes organisations et les entreprises qui peuvent parfois être plus lentes à bouger. Les sprints de conception rassemblent tout le monde et peuvent être une excellente solution pour générer un élan rapidement en amont dans un projet. Le GV Sprint fournit également des activités et des ressources pour chaque jour de la semaine, afin que les équipes sachent exactement ce qu’elles ont à faire et puissent rapidement tester les idées. Contrairement au Design Thinking, tout dans un Design Sprint est présenté et structuré, ce qui permet aux équipes de passer rapidement à travers un processus de conception.

2. Apprendre grâce aux prototypes

Un élément clé du sprint est la création d’un prototype, qui est l’un des meilleurs moyens de rassembler des données et de tester des idées. Cela permet essentiellement de réduire au maximum le temps que les ingénieurs peuvent consacrer à travailler sur des idées qui risquent d’être écartées. Comme le dit Google : « Le sprint vous donne un super pouvoir : vous pouvez avancer rapidement dans le futur pour voir votre produit fini et les réactions des clients, avant même de prendre des engagements coûteux ».

3. Le prototype est la nouvelle spécification

Comme nous l’avons vu, le prototype joue un rôle clé dans presque toutes les approches visant à réunir les équipes de conception et de développement. Il est donc devenu un outil indispensable pour la collaboration. « L’époque de la documentation est révolue : les prototypes sont devenus des spécifications de conception interactives que les gens peuvent expérimenter ». Dans Design Sprints et Design Thinking, le prototypage donne à chacun la possibilité d’influencer l’objectif du projet et fournit également une vision commune autour de laquelle les équipes peuvent s’aligner. Grâce à cette compréhension commune, il est moins nécessaire de rédiger une longue documentation, car le prototype devient la documentation en elle-même.

Lien de l’article : https://marvelapp.com/blog/basics-design-sprints-jargon/

NOS DERNIERS ARTICLES
Best of 2020 : l’heure du bilan

NOUS Y VOILÀ. L’heure de notre article Best Of 2020 a enfin sonné. C’est avec beaucoup d’émotions (et la petite larme à l'œil, on vous l’accorde) que nous rédigeons cet article. Oui, c’est sûr,...

BESOIN DE
BONNES IDÉES ?

Recevez votre dose mensuelle d’inspiration avec notre newsletter