ETONNAMMENT KOSMIK

Après quelques pas timides, je me sens de plus en plus à l’aise dans cet espace de co-living qu’aspire Kosmoss. On ne se nourrit pas seulement de bons petits plats kosmik le vendredi, on s’alimente d’une véritable énergie et principalement de rencontres enrichissantes. Cette communauté de makers permet d’échanger avec toutes typologies de personnes et d’en apprendre davantage au-delà de ma formation de designer. La notion de globalité fait de plus en plus écho à ce mot «design» et sonne comme un air nouveau. Kosmoss ce n’est pas seulement découvrir un nouveau lieu, je pense que Kosmoss c’est avant tout ouvrir de nouveaux yeux.

Au pays de Gurutix

Mon arrivé dans la ruche m’apprend à regarder mon métier sous un angle nouveau: en Biz-Dev ! C’est-à-dire avec une véritable analyse tant stratégique que marketing sur les projets, ce qui m’apporte de nouvelles cordes à mon arc de designer global ! Auparavant j’avais peu conscience de toutes ces notions qui englobait un projet et notre rôle auprès du client. Ainsi, mes yeux s’ouvrent sur des soleils nouveaux en prenant des routes incertaines qui me sorte de ma zone de confort. Comme pour récolter le nectar des fleurs l’abeille ne doit pas rester à la ruche, elle doit prendre son envole, se nourrir de curiosité, recueillir des informations, se déplacer de fleur en fleur tel un orpailleur d’horizons.

Dans les années 60’s l’objet était au coeur du design, puis le processus dans les année 70’s, maintenant l’acteur est au centre de la réflexion de design.

Et c’est ça que les gardiens du temple kosmik te transmettent ! Voir au-delà des notions connues, et aller au contact des gens pour alimenter davantage les projets et leurs enjeux. Tout ce processus me fait penser à la «strong theory» d’Alain Findeli, fondateur du groupe de recherches Projekt, qui exprime le fait que le design n’a pas de coeur théorique pur, il va les emprunter dans les disciplines qu’il considère comme étant les plus pertinentes dans le projet en cours. Dans les années 60’s l’objet était au coeur du design, puis le processus dans les année 70’s, maintenant l’acteur est au centre de la réflexion de design.

Orpailleur d’idées

Tel une abeille kosmik parcourant la nature sans perdre son objectif, le designer doit pouvoir se poser sur toutes les plantes et tirer de chacune le meilleur. Et c’est ce que Kosmoss m’apprend au fil des jours, ainsi que la découverte de nouvelles perpectives que je n’avais pas imaginé auparavant. Je me sens comme ce chercheur d’or qui posant ses yeux sur des scintillements de pierres est pris de cette envie de creuser et découvrir davantage.

Chez Kosmoss on est pas seulement dans le faire, on est principalement dans l’être.

Orpailleur de notions graphiques, biz dev, marketing, produits, communication, rédaction, et j’en passe et des meilleurs. De plus, l’équipe est réellement dans une envie de transmettre, de partager, et c’est ça qui crée une véritable harmonie. Chez Kosmoss on est pas seulement dans le faire, on est principalement dans l’être.

Bureau d’idéation en tout genre, sketch à volonté.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.