Définition du Design Sprint

« Compresser des mois de travail en 5 jours. »

Le Design Sprint est une méthode de co-création inventée chez Google Ventures ayant pour objectif d’accélérer le processus d’innovation des entreprises en compressant des mois de travail en cinq jours. Elle est fortement inspirée des méthodes agiles, du Design Thinking et de l’UX Design.

Quelque soit la problématique rencontrée : créer une entreprise, retravailler un business model, concevoir une plateforme digitale, un nouveau produit ou service, le Design Sprint vous offre l’opportunité de sanctuariser du temps et mobiliser vos équipes sur un problème crucial pour votre entreprise. L’idée consiste à imaginer, prototyper et tester une idée en seulement cinq jours afin d’en vérifier la viabilité.

Depuis quelques années, elle est utilisée par les entreprises les plus innovantes telles que Lego, L’oréal, AXA ou encore Airbnb.

 
 

D’où vient le Design Sprint ?

Le Design Sprint est directement inspiré de 4 grandes philosophies :

  • Le Lean Startup
  • L’UX Design
  • Le Design Thinking
  • Les Méthodes Agiles

Google a sélectionné les meilleures facettes de ces 4 théories pour en faire une recette pragmatique et directement applicable dans les entreprises : Le Design Sprint.

design-sprint-origine

Imaginée par Jake Knapp, ancien expert UX Designer chez Google, et son équipe, cette méthodologie permet ainsi d’accélérer les projets. Grâce à sa phase de prototypage rapide, certains la confondent avec les Sprints des cycles de développement agile. Néanmoins, cette méthodologie unique se distingue des autres dans sa capacité à débloquer des situations et à concevoir des prototypes fonctionnels et réalistes en seulement 5 jours.

A l’origine, conçue pour aider les équipes de Google à mieux définir ses objectifs, le Design Sprint se base sur la validation des suppositions auprès des utilisateurs pour éviter de perdre du temps et de l’argent avec des produits qui ne devraient pas aller sur le marché car ils ne correspondent pas à la demande des clients.

Dans une approche multidisciplinaire et centrée sur l’utilisateur, on pourrait dire que la vision UX (User Experience) est transposée au sein de la stratégie des entreprises, permettant ainsi de répondre à des problématiques rencontrées dans le développement de nouvelles innovations ou dans l’expérience client sur des produits existants.

 
 

Le Design Sprint en 90 secondes

Introduction ultra-rapide en 90 secondes par Jake Knapp, l’auteur et inventeur de la méthode originale.

« La grande idée avec le sprint est de construire et tester un prototype en seulement cinq jours. C’est un peu comme une avance rapide vers l’avenir pour que vous puissiez voir comment les clients réagissent avant d’investir tout le temps et l’argent nécessaires pour construire un vrai produit. »

 
 

Quel matériel préparer pour un Design Sprint ?

Voici le matériel à prévoir pour votre semaine :

  • 15 paquets de post-its jaune
  • 2+ tableaux blancs idéalement, ou bien des paperboard
  • Des feutres Velleda couleur pour le tableau blanc
  • 10 feutres noirs fins
  • Beaucoup de gommettes vertes et bleues
  • 10 marqueurs type Sharpie
  • 1 livre Sprint pour vous rassurer si vous êtes le facilitateur 😉
  • 1 time-timer pour bien gérer le temps
  • 100 feuilles A4 : normales et épaisses
  • 1 vidéo projecteur ou 1 écran
  • 1 ruban adhésif (bleu) pour accrocher des feuilles aux murs
  • Des snacks healthy pour tenir la journée
matériel design sprint
 
 

Le Design Sprint de 5 jours

Design Sprint Jour 1 : Définir le challenge & le parcours utilisateur macro

Le premier jour d’un Design Sprint a vocation à définir le “Sprint Goal”, c’est-à-dire le problème précis à résoudre. En général on retient l’équation suivante : 1 Design Sprint = 1 Problème = 1 Persona. Puisqu’on ne peut pas tout résoudre en 5 jours, le but est de se focaliser pleinement sur un sujet à la fois.

  • Exemple de bon challenge :
    « Comment aider les 15-25 ans à utiliser notre application bancaire pour épargner ? »
  • Exemple de challenge pas assez précis :
    « On veut devenir l’application bancaire n°1 dans la région »

Ainsi, un projet peut demander plusieurs sprints pour résoudre différentes parties de sa complexité.

Le jour 1 se décompose de la manière suivante :

  • Définir le défi à résoudre
  • Fixer un objectif sur deux ans
  • Chacun expose sa vision du projet, produit ou service
  • Définition du persona cible (portrait robot de notre client principal)
  • Création du parcours utilisateur macro (les grandes étapes, on entre pas encore dans les détails)
design sprint jour 1

Design Sprint Jour 2 : Idéation & Sketching

Le deuxième jour du Design Sprint permet de récolter un maximum d’inspirations. Chaque personne présente ce qu’elle a pu dénicher : sites internet, applications mobiles, magazines etc. Une seule consigne : être ouvert à tout et aller plus loin que le simple benchmark des concurrents. Il ne faut pas hésiter à chercher de l’inspiration sur des sites d’un tout autre secteur.

Cette matière permet aux équipes de dessiner leurs premières idées en suivant 4 étapes :

  1. Notes : on prend des notes à la chaîne sur tout ce qu’on a en tête
  2. Esquisses : on commence à dessiner au brouillon nos premières idées, fonctionnalités, écrans.
  3. Crazy 8 : on décline sur 8 écrans de la taille d’un smartphone ou d’un ordinateur en 8 minutes. Dans le cas d’un service ou d’un espace, on imaginerait les points de contact avec le client, par exemple.
  4. Solution Sketches : on met au propre ! C’est le moment de dessiner proprement des enchaînements d’écrans, des parcours utilisateurs entiers.

Ici, tout le monde commence à imaginer les meilleures idées « dans son coin ». Ensuite on prend le temps de clarifier des parties qui posent question. Cette méthode répond au problème du biais social posé par le brainstorming classique, où tout le monde parle en même temps. Avec le Sketching en 4 phases, personne ne se fait influencer par les autres, ce qui est source de meilleurs résultats !

design sprint jour 2

Design Sprint Jour 3 : Décider et construire le storyboard

Le 3ème jour de co-création se fait en 4 exercices :

  1. Art Museum : Découvrir en silence les créations des autres (les Solution Sketches de la veille)
  2. Speed critique : Comprendre et expliquer les créations des autres
  3. Supervote : Choisir les meilleures idées (les plus innovantes ou au contraire les plus réalistes)
  4. Storyboard : Scénariser le prototype sous forme d’écrans dessinés sur un tableau blanc pour permettre au designers de les prototyper proprement le lendemain. C’est leur “cahier des charges”.
design sprint jour 5

Design Sprint Jour 4 : Prototyper avec des UX / UI Designers

Le jour 4 est le jour du prototypage rapide : c’est le moment où les designers mettent les mains dans le cambouis.

On sort les outils de prototypage (Sketch, Figma, Adobe XD, Invision, Marvel, Flino…). On construit les écrans, on déploie une charte graphique et on anime les écrans pour donner du réalisme et apporter de l’interaction au prototype.

Design Sprint Jour 5 : Tester le prototype sur un panel de 5 utilisateurs

Dernier jour du Design Sprint façon Google Ventures : les tests utilisateurs. Selon une étude, 5 testeurs permettraient d’obtenir 85% des feedbacks. À condition que ces testeurs soient précisément compatibles avec le persona décidé en jour 1. Les testeurs ont été recrutés en avance, dès la fin du premier jour.

Parmi les techniques de recrutement, on peut compter sur son réseau, recruter en interne ou sur les réseaux sociaux selon le projet. En général les testeurs sont plus intéressés dès lors qu’on leur offre un petit bon d’achat 😉

On prévoit 1 heure par testeur pour être à l’aise et on enregistre les tests.
Vous n’aurez plus qu’à télécharger un logiciel pour enregistrer :

  • Lookback
  • A Power REC
  • Loom
  • Recordscreen.io

On termine la semaine de Design Sprint en regardant ensemble les vidéos des testeurs et en relevant dans un tableau les commentaires positifs, négatifs ou neutres. Ce tableau est le livrable principal du sprint : il donne la bonne direction pour avancer dans le projet en mettant son client au centre de la conception.

test utilisateur design sprint
 
 

Le Design Sprint de 10 jours

processus design sprint 10 jours

Le Design Sprint de 10 jours est une méthode revisitée avec les équipes d’AXA. Presque rien ne change en termes de contenu des ateliers, à quelques détails près…

  • Les 3 premiers jours sont compressés en 2 jours.
  • On passe à 3 jours de prototypage au lieu d’un seul.
  • On enchaine avec 3 jours d’itération pour améliorer le prototype selon les premiers retours utilisateurs
  • On termine avec une dernière journée de test pour valider (ou non) les modifications apportées auprès de différents testeurs.

Cette méthode revisitée de 10 jours permet donc de passer plus de temps sur le prototype et d’obtenir ainsi des maquettes plus abouties et plus réalistes. La phase d’itération permet d’obtenir un prototype qui est déjà “corrigé” et “nettoyé”. En effet, pendant les tests utilisateurs, des critiques ont été apportées. La phase de polish permet ici de les prendre en compte.

Toutefois, le fait de compresser les 3 premiers jours de co-création en 2 jours peut sembler très (trop) court. Il faut savoir donner du temps aux débats et aux ateliers. C’est là où les trois jours de Google sont peut-être plus pertinents et confortables.

 
 

Quelle différence entre Design Thinking et Design Sprint ?

Le Design Sprint est directement inspiré du Design Thinking.
Sans Design Thinking il n’y aurait jamais eu de Design Sprint.

Le Design Thinking est une liste de bonnes pratiques pour aider les entreprises à innover. C’est en quelques sortes une liste d’ingrédients. Le Design Thinking a été inventé en 1991 par les co-fondateur d’IDEO, une agence de design américaine.

Le Design Sprint va piocher les bonnes idées du Design Thinking pour les mettre en musique sur une semaine de 5 jours. Ce qui permet à n’importe quel employé ou manager de se l’approprier et de l’appliquer facilement avec ses équipes.

Là où le Design Thinking apporte une liste d’ingrédients, de grands principes théoriques, le Design Sprint apporte la recette pragmatique, un déroulement d’ateliers jour après jour, heure par heure.

 
 

Qui participe au Design Sprint ?

Côté Client :

Vous venez à maximum 7 personnes. Idéalement de corps de métiers différents afin d’apporter des visions croisées et à 360° sur votre entreprise.

Exemple d’une équipe “Ocean’s Eleven” :

  • Un(e) C-level (CEO, CMO, CTO, CDO etc.)
  • Expert(e) Marketing
  • Expert(e) financier,
  • Expert(e) Logistique,
  • Expert(e) Relation Client,
  • Expert(e) Conception Produit
  • Expert(e) Innovation

design sprint team oceans eleven

Equipe Design Sprint « Ocean’s Eleven »

Ce n’est qu’un exemple idéal. Le plus important étant de venir avec des experts impliqués, concernés et diversifiés.

Côté Agence Design Sprint, nous fournissons :

  • Le (la) Sprint Master : nos facilitateurs sont garants de la gestion du temps, des ateliers et du bon déroulement du sprint.
  • Les designers UX UI pour concevoir le prototype réaliste
  • Les experts en test utilisateurs pour récolter, enregistrer et restituer les commentaires des testeurs.
  • Et tout le matériel nécessaire : oui, les post-its font partie de l’équipe 😉
 
 

Quelles sont les conditions de succès d’un Design Sprint ?

  • Un Design Sprint ne fonctionne pas s’il n’y a pas un(e) décideur(euse) qui a envie de faire avancer sa boîte, son service.
  • Ce “commanditaire” doit être là de A à Z.
  • Il doit y avoir une diversité de profils autour de la table permettant de nourrir le Design Sprint par plusieurs angles de vue (Marketing, DSI, Commerce, Terrain, Direction)
  • Un(e) facilitateur(trice) qui a suivi une formation et est capable d’aider à gérer le temps, aider à la décision, écouter, comprendre et rassurer.
 
 

Design Sprint : Quel retour sur investissement ?

Il existe peu de data sur le retour sur investissement d’un Design Sprint. Comme toute méthode, la meilleure unité de mesure de son efficacité reste les retours des entreprises ayant eu recours au Design Sprint.

  • Thomson Reuters, après un Design Sprint Digital de 5 jours avec Kosmoss déclare avoir “fait en 5 jours ce qu’ils n’ont pas réussi à faire depuis 3 mois”. En ajoutant “je ne sais pas comment je vais pouvoir travailler autrement désormais.”
  • Les équipes de L’Oréal (pour la marque NYX) déclarent quant à eux avoir résolu en 10 jours de Design Sprint un problème d’expérience retail qu’ils n’ont pas réussi à résoudre seuls depuis 2 ans.
  • Chocolat Villars en Suisse témoigne également et reconnaît avoir fait “un pas de géant” sur leur projet de refonte de leurs packagings.

On observe donc que le Design Sprint permet systématiquement de compresser plusieurs mois de travail en quelques jours.

Le Design Sprint permet en outre, grâce aux tests utilisateurs, de récolter les premières impressions sur un produit ou service très rapidement.

Si on prend l’exemple de la création d’une application mobile, une gestion de projet classique permet de lancer l’application sur un App Store ou Google Play en 12 à 24 mois. Et c’est uniquement à ce moment précis que l’on commence à découvrir les avis clients. Et s’ils sont négatifs (1 étoile sur l’App Store + un avis négatif par exemple) alors ce sont autant de mois de travail et autant d’euros dépensés pour constater un échec au bout de 12 à 24 mois.

En utilisant le Design Sprint dès le début du projet, on se confronte aux avis clients dès le 5ème jour du projet en leur présentant un prototype fonctionnel. Ce qui permet de rapidement valider ou non certaines fonctionnalités et donc de sécuriser le projet bien plus tôt. Nous savons ensuite ce sur quoi il faut focaliser les efforts et les investissements. Et on évite les mauvaises surprises après plusieurs mois de développement produit.

 
 

Design Sprint : Quelle valeur pour une entreprise ?

  • Travailler mieux, plus vite et ensemble : le but de ces cinq jours consiste à mobiliser au maximum sept personnes de l’entreprise sur des ateliers de co-création pour imaginer à quoi peut ressembler notre futur produit ou service.
  • Innover en tenant compte des besoins de vos clients : le Design Sprint offre l’opportunité de faire prototyper notre produit ou service par des designers expérimentés et faire tester ce prototype auprès de cinq clients types afin de recueillir leurs impressions.
  • Réduire le turnover et la lassitude des projets : en travaillant plus intelligemment et rapidement, vous aurez la satisfaction d’avoir compressé des mois de travail en cinq jours avec un livrable concret et innovant.
  • Identifier de futures opportunités de revenus : le Design Sprint permet aux équipes d’identifier rapidement les opportunités à portée de main et de mettre en oeuvre immédiatement les prochaines étapes réalisables.
 
 

Conclusion

Comme l’a bien défini la spécialiste Pauline Thomas, ancienne de Google et fondatrice de l’agence Le Laptop dans son article Design Sprint x Workshop, le design sprint est à la fois “un modèle d’efficacité pratique” et “un outil de réflexivité concret”. De quoi en finir avec les réunions à gogo et passer à l’action très vite. Alors, prêts à l’essayer ?

design sprint workshop
 
 

Ressources sur le Design Sprint

 
 

Programme des 5 jours

Le calendrier officiel et détaillé des 5 jours.

Télécharger

Le Sprint Brief

Mieux qu’un brief d’agence traditionnel, le Sprint Brief permet de cadrer votre projet rapidement.

Télécharger
 
 

Présentation Slides

La méthode, l’équipe, le déroulement et quelques études de cas.

Voir le document

Convaincre votre boss

Le Design Sprint expliqué et vulgarisé pour convaincre votre boss.

Télécharger
 
 

Livres sur le Design Sprint

 
 

Sprint Book

design sprint book

La référence pour la méthode de Google Ventures. On aime beaucoup les exemples pratiques des entreprises qui l’ont utilisé et toute la partie pratique qui nous permet de se lancer dans un Design Sprint.

Make Time

make time book

Dans le deuxième livre des auteurs de Sprint, on adapte la philosophie du Sprint : gagner du temps, mais cette fois pour sa vie personnelle. Inscrits dans un framework sont des dizaines d’astuces permettant de consacrer du temps à ce qui importe vraiment. Et le tout a été testé par les deux auteurs.

 
 

L’Esprit Design

esprit design thinking

Comment le design thinking change l’entreprise et la stratégie.

Lean Startup: Adoptez l’innovation continue

lean startup livre

Les grands principes du lean management par Eric Ries.

 

Nos Sprint Masters & Prototypeurs

 
designer graphique

Guillaume
Designer Graphique

sprint master

Julien
Sprint Master

designer

Lyne
Designer Produit

UX Designer ux

Your
UX / UI Designer

 
 
product designer

Romain
Designer Industriel

facilitatrice

Alessandra
Facilitatrice

developpeur web

Alexis
Développeur Web

facilitateur

Sylvain
Facilitateur

 

Besoin d'aide pour un projet ?