La conception des supports de communication, la création de graphismes, le motion design et tout ce qui touche à la conception graphique est confiée à nos designer graphique (et non graphistes !). Leurs compétences techniques sur les logiciels de conception leur permettent de donner vie à vos idée abstraites, ce sont un peu nos super-héros !

DÉFINITION DESIGNER GRAPHIQUE


« Comprendre et donner forme à des enjeux stratégiques »

Qu’est-ce qu’un Designer Graphique chez Kosmoss ?

Définition :

Chez Kosmoss, les designers graphiques sont au coeur de notre business ! Impliquées dans tous nos projets, ils/elles ont chacun(e) leurs spécialités (motion, illustrations, web, charte graphique, identité visuelle, etc…).

Découvrir le brand Design

Ils participent notamment à la création ou la refonte de l’identité d’une entreprise, d’un projet ou d’une idée, aussi abstraite soit-elle ! La valeur ajoutée de leur travail ne se résume pas seulement à leur sens artistique : les designers sont aussi là pour comprendre vos besoins, cerner votre positionnement et piloter votre projet pour au final vous délivrer un livrable qui vous correspondra à 100%. Ils peuvent aussi intervenir dans un temps de collaboration pour vous aider à y voir plus clair grâce à la facilitation graphique. Cela consiste à regrouper plusieurs idées dans une planche illustrée afin de vous aider à prendre les meilleures décisions.

Nous avons l’habitude de dire que les designers ont l’extraordinaire pouvoir de donner du corps aux idées abstraites. Et ce n’est pas rien !

Pour mieux cerner la nature et les enjeux de son métier, nous avons demandé à Celia Mindren, designer graphique au sein de notre équipe, de nous parler de son parcours, de son rôle et de partager quelques astuces pour tous les futurs designers graphiques qui consulteront cette page et les aider à comprendre ce métier.

En savoir plus sur Celia

Les missions du designer graphique

En tant que designer graphique chez Kosmoss, mon rôle est d’abord de comprendre les demandes des clients. Mon rôle ne s’apparente pas à celui d’un graphiste dans une agence “lambda”. Nous échangeons beaucoup avec les clients, menons des projets en co-création avec eux pour mieux comprendre leurs besoins. Cerner et comprendre la demande du client est notre premier rôle.

Ensuite Il y a trois domaines : l’identité visuelle (création de logos, chartes graphiques, etc…). Le print (création de flyers ou de plaquettes par exemple) et le web design où l’on conçoit le style graphique et le design d’applications, de sites web, de produits digitaux. Dans tous les cas, respecter l’ADN et les valeurs du client est essentiel.

Quelle formation pour devenir designer graphique ?

Après mon bac je suis entrée en formation à l’école de communication visuelle de Bordeaux, mon cursus a duré 5 ans. Pendant la première année nous suivons un tronc commun d’arts appliqués, pour développer notre sens artistique sans toucher aux logiciels de PAO. Ensuite on apprend le côté technique, à savoir l’utilisation des logiciels de la suite Adobe notamment. En troisième et quatrième année, il y a un choix d’orientation à faire : soit en graphisme, soit en animation puis il y a le choix de différentes spécialités. Entre les branches web (codage, css…), corporate et publicité j’ai choisi la dernière car j’aimais la notion de concept et la part de réflexion associée à ces projets-là.

Comment devenir un bon designer graphique ?

L’aspect technique est très important, la bonne maîtrise des logiciels de PAO est primordiale. Pour tous les métiers du design graphique, la curiosité est une qualité qu’il faut cultiver. S’intéresser à tout fait partie du quotidien (veille, réseaux sociaux, actualités, tendances…). Je dirais aussi qu’il faut sans cesse savoir s’adapter, être patient avec les clients car les demandes ne sont pas toujours très claires. Il faut savoir accepter le fait que nos créations ne soient parfois pas acceptées tout de suite alors que l’on estime que l’esthétique correspond bien au projet. Au final, la décision appartient au client, nous sommes là pour créer des représentations visuelles qui ont du sens et non simplement de belles choses.

Ensuite, je dirais qu’il ne faut pas s’enterrer dans un style graphique mais savoir s’adapter et proposer des solutions, jouer avec des univers différents car chaque client est unique et on se doit de raconter une histoire différemment.

Un projet-type pour un designer chez Kosmoss

Je pense tout de suite au site web que nous avons créé pour Oriol Électricité, que j’ai suivi de A à Z. C’était un vrai challenge de partir d’une feuille blanche avec la création d’un nouveau logo et d’une identité visuelle. Cela nous a poussé à cerner les spécificités du client, trouver des solutions ensemble et enfin créer et mettre en ligne un site web qui correspondait vraiment à l’ADN de cette PME.

Ce que je fais chez Kosmoss et qui me paraît maintenant indispensable, c’est cette phase de rapprochement avec le client à laquelle nous, designers graphiques, participons au lancement de chaque projet. À la fin de cette phase, on sait à qui le client s’adresse, son modèle économique, on comprend vraiment ce qu’il veut, où il veut aller.

Par rapport à ce que j’ai pu expérimenter, dans une agence de communication plus traditionnelle, on reçoit un brief et on crée sans trop échanger avec le client. Cette méthode de co-création est plus agréable et nous aide beaucoup dans la genèse des créations.

Il y a aussi des points réguliers avec nos clients, pour valider les pistes en cours de projet et ne pas perdre du temps pour le lancer au plus vite. Se rapprocher du client et co-créer avec lui est une recette qui fonctionne très bien

Lancer un projet
Touts nos projets

Les outils du designer graphique

C’est peut-être vieux jeu mais le papier et le crayon sont toujours à portée de ma main pour faire des croquis, prendre des notes... C’est indispensable pour moi et souvent tout part d’un premier dessin !

J’utilise très souvent la suite Adobe (Illustrator, Photoshop, Indesign, etc…). Pour les projets web et les applications, j’emploie des outils de prototypage comme Figma, Sketch, Invision. Ces derniers outils permettent de tester des idées et sont parfaits pour créer des prototypes très réalistes.

Les challenges liés au métier de designer :

Dans les métiers de l’art et du design, le challenge consiste à savoir rebondir. On ne doit pas faire du beau, on doit faire du sens. Notre premier challenge c’est de toujours créer quelque chose qui colle à l’image de marque de l’entreprise. Cela nous pousse à sortir de notre zone de confort et de se poser les bonnes questions pour produire un travail qui soit en adéquation avec les valeurs du client.

Envie de lancer votre projet ?
Contactez-nous !