QU’EST-CE QUE L’EFFECTUATION ?


« Quel est le processus de décision des entrepreneurs ayant réussi ? »

Traditionnellement, nous réfléchissons tous de manière causale, c’est-à-dire que l’on part d’un objectif pour ensuite définir nos problématiques et nos choix. Le mode effectual quant à lui propose une approche différente : partir des ressources que l’on a à notre disposition afin d’identifier les objectifs possibles.

L’effectuation est une approche managériale développée par Philippe Silberzahn, Professeur à EMLYON Business School et chercheur associé à l’Ecole Polytechnique, dans son ouvrage “Effectuation : Les principes de l’entrepreneuriat pour tous”.

Il reprend, complète et nous enseigne les travaux de la chercheuse Saras Sarasvathy, se posant la question suivante : “Quel est le processus de décision des entrepreneurs ayant réussi ?”. Pour y répondre, l’Effectuation s’affranchit de la plupart des idées reçues sur l’innovation.

On pense à tort que l’entrepreneur, l’innovateur est un super-héro visionnaire et charismatique, solitaire mais chanceux. La réalité est toute autre. Philippe Silberzahn dessine un portrait plus réaliste de l’entrepreneur : une personne à la vision floue, sans business plan précis ni étude de marché qui compte uniquement sur sa personnalité, son savoir et son réseau pour espérer réussir.

Les 5 principes fondateurs de l’Effectuation

  1. « Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras »

Plutôt que de partir de ses buts pour ensuite trouver les ressources nécessaires pour les atteindre, l’Effectuation propose de partir des moyens à disposition pour en faire émerger des buts.

Lorsque vous souhaitez lancer un nouveau produit ou service,commencez par vos moyens : qui je suis, ce que je sais, et que je connais. Ensuite, imaginez des possibilités qui proviennent de ces moyens.

Question à se poser : Que puis-je faire à partir de ce que j’ai ?

  1. “Si on vous donne des citrons, vendez de la limonade”

Les entrepreneurs innovants aiment le facteur surprise. Au lieu de sombrer dans des scénarios pessimistes tels que « et si cela se produisait ? », ils préfèrent utiliser les « mauvaises » nouvelles et les obstacles comme autant de nouvelles opportunités de marché. Comme l’illustre Philippe Silberzahn dans son blog : “Vous démarrez sur une idée, et partez sur une autre à la suite d’une observation fortuite, d’une suggestion d’un client ou d’un accident.”.

  1. Le patchwork fou

Créer des partenariat pour co-créer son idée de nouveau produit ou service.

L’idée étant d’obtenir des pré-engagements de ces partenaires clés afin de réduire l’incertitude en co-créant un nouveau marché et en demander à ses parties prenantes de s’y engager aussi. Cette étape rejoint les principes fondateurs du Lean Startup. Le risque ne repose plus sur l’entrepreneur seul mais est partagé par toutes les parties prenantes.

Le patchwork fou en une phrase : “Vous êtes réellement intéressé par mon projet ? Alors aidez-moi à le concrétiser.”

  1. Le Pilote dans l’Avion

Cette étape fournit une vision créatrice de l’entrepreneuriat : au lieu de croire faussement que l’on peut prédire l’avenir, l’Effectuation accepte que l’avenir ne peut pas être deviné et qu’il doit donc être créé. Par conséquent, nous n’avons plus besoin de le prévoir puisque nous l’inventons.

  1. Raisonner en perte acceptable

Plutôt que de chercher à éviter 100% des risques et obstacles naturels de l’entrepreneuriat, l’Effectuation propose d’accepter ce qu’on ne peut pas contrôler en raisonnant en “perte acceptable”, c’est-à-dire avoir conscience des pertes qui seront engendrées mais les accepter comme tel plutôt que leur crainte constitue un frein à l’innovation.

L’idée est de se lancer dans un projet en se donnant un délai de réussite. Si, à l’issue de ce délai, les objectifs fixés n’ont pas été pleinement atteint, alors on passe à autre chose. Le risque est limité dans le temps donc la perte aussi.

L’Effectuation résumé en 5 avantages :

  • Limiter les risques liés à l’incertitude
  • Considérer les obstacles comme des opportunités
  • Apprivoiser l’inévitable plutôt que le subir
  • Contrôler l’avenir en le créant
  • Faire avec ce que l’on a, ce que l’on est, ce que l’on sait
  • Augmenter vos chances de succès en intégrant les parties prenantes au processus de création

L’Effectuation en Vidéo

Découvrez l’effectuation en 15 minutes par Philippe Silberzahn :