“L’étonnement, voilà le secret.”

Your TARI Témoignages, Témoignages Page Jobs

Jeudi 8 Février 2018, Minuit.

Je vagabonde non pas dans les catacombes de Paris mais bien de Facebook. Quel est le but de cette déambulation ? Je n’en ai pas la moindre idée mais je continue.
Soudain, et comme rien n’arrive jamais par hasard, je tombe sur un petit post qui attire mon attention. Les mots “Wonder Woman”, #workhardplayhard, “Graphisme”, “Stage” me sautent au visage. Ce que je lis me donne presque l’impression d’une intervention divine; bon OK pas à ce point là mais quand même… La réalité de la chose c’est que suis justement à la recherche d’un stage de quelques mois pour finir mes études en beauté. Je suis actuellement en Master 2 Création Digitale à Lyon, ce post est donc une véritable aubaine. Ni une, ni deux, inspirée, je me jette sur ma boite mail et quelques dizaine de minutes plus tard ma candidature décolle à 00h35 pile, direction la station Kosmoss. Je me dis que comme ça ils l’auront à la première heure le lendemain matin. Je ne sais pas si c’est l’heure du mail ou l’intitulé mais en tout cas ça a marché, le matin même j’avais établi un premier contact. À partir de ce moment là ce ne fut qu’étonnement sur étonnement.

Un IRL pas comme les autres.

Mon premier étonnement (peut être pour Kosmoss aussi), un IRL via Skype à des milliers de kilomètres les uns des autres avec en prime 9h de décalage horaire. Un iPhone calé sur des bouquins, un canapé en arrière plan et c’est parti.
Deuxième étonnement, les notions de Design Sprint et Design Thinking. C’est la deuxième fois que je découvre une agence qui travaille avec ces méthodes là mais c’est la seule qui y intègre du design. Une nouveauté qui éveille en moi beaucoup de curiosité. J’avais eu l’opportunité de pouvoir travailler avec Vinci Autoroute sur des problématiques de parcours utilisateurs et de communication interne mais j’aimais sur des problématiques de design. C’est tout naturellement que nous avons échangé Romain Mortreau, Guillaume Vial et moi même sur le sujet.

Non mais Oui

Parce que la collaboration entre Graphcy & Kosmoss n’a failli jamais avoir eu lieu. Premier coup de fil: “Désolé Cyrielle mais on a sélectionné Justine”. 3 jours après “Salut Cyrielle, on a changé d’avis, on te veut dans le Kosmoss”. Au final, tu te rends compte que parfois dans le Kosmoss c’est un peu pareil; les idées vont et viennent, elles sont validées puis quelques jours après on les mets de côtés, pour au final y revenir. Pour moi ça ne traduit pas un problème de prise de décision, mais plutôt un sentiment que tout le monde et toutes les idées ont leur chance, que rien n’est à écarter ou à jeter définitivement. Et ça c’est encourageant et motivant !

Au diable BOULOT-MÉTRO-DODO.

Ici on est dans le Kosmoss et rien ne se passe comme on l’imagine. Par exemple, le mot “réunion” prend un tout autre sens et tout un tas d’autre nom, KTT (Kosmoss Tea Time), Conseil des familles, Magic Mix, etc… Ce sont de vrai temps fort pour mettre à jour tout le monde, avoir les news, se féliciter (une première pour moi), mais aussi se dire ce qu’il ne va pas. C’est bien différent du management que j’ai pu avoir dans mes précédentes expériences professionnelles. Les méthodes de travail y sont aussi bien différentes. Mon cher tuteur me laisse une sacré liberté de création, avec lui on est toujours dans l’échange et ça c’est le FEU ! Mais tout ça, mine de rien, nécessite un petit temps d’adaptation quand on a pas l’habitude. Trouver ses marques, s’accommoder n’est pas chose facile.

Partage, Connaissance & Reconnaissance, Effervescence.

Un peu à la sauce start up chez Kosmoss il ne faut pas hésiter à se challenger. Autonomie est un des mots d’ordre du Chaudron. Mais du coup, cela nécessite de l’organisation, de la rigueur et de la prise d’initiative. Personne n’est sur ton dos à te dire “Est ce que tu as fait si ? Est ce que tu as fait ça ?”, on joue dans la cour des grands et faut être à la hauteur. Bien sûr on peut se tromper et faire des erreurs, c’est comme ça qu’on apprend. Mais on nous encourage toujours à essayer et surtout, les Kosmossiens sont là pour échanger avec nous, transmettre, écouter, conseiller. C’est que du bonus !

Hiérarchie à l’horizontal.

On se souvient tous du cliché du Big Boss qui prend toutes les décisions, des commerciaux qui ont le dernier mot, des techos qu’ils faut pas embêter et des stagiaires qui doivent faire mais qu’on entend pas bcp. Au Chaudron, je vous préviens, RIEN à voir ! On est sur une organisation à l’horizontale où tout le monde à son mot à dire et est entendu au même titre que les autres. Et franchement ça favorise les échanges, les projets avancent plus vite, les décisions sont prise en groupe.

Au Chaudron comme à la maison (enfin pas trop quand même)

Déjà c’est quoi le Chaudron ? Ok, c’est le nom du coworking. Ah, mais en fait le coworking appartient à Kosmoss. Dac, je comprends mieux. Mais pour quoi il y a une douche et une cuisine ? Y a même un lit de camp en temps normal ? Bon, ce soir c’est décidé, je dors dans le Kosmoss. Le lendemain matin croissants et pains au choc tout chaud. A midi ? Même pas besoin d’apporter mon Tup, le Gardien du Temple, nous régale avec des BoBuns fait maison. Divin ! J’ai plus qu’a aller me faire une petite sieste digestive dans le Fat Boy et on est bon. HE ! HO! C’est pas le moment de se reposer sur ses lauriers, OBUT à besoin d’un visuel pour Facebook, alors au boulot. Eh ben franchement, on y va de bon coeur. Du moins pour l’instant 😉

Design Sprint, pour courir toujours plus vite et bien. Mais quesaco ?

Kosmoss résoud vos p*tain de problèmes ! Ok, le ton est donné.
Méthodes agiles, Design Thinking, San Francisco, Google Ventures, Jake Knapp. On est bel et bien au 21ème siècle, on est dans le concret.
Time Timer, Gommettes, Post It, Feutres, sont leurs armes. Que la bataille commence !
Et pour finir, Sprint by Jake Knapp, c’est tout simplement la Bible.

Il y a encore tant de chose sur lesquelles je m’étonnes dans le Kosmoss, mais si je continue je vais finir par écrire une saga en 10 tomes, alors je m’arrête là.
Je finirais donc avec cette citation d’Antoine de Saint-Exupéry : “Si tu diffères de moi, loin de me léser, tu m’enrichis.” Ne me demandez pas pourquoi.

Cyrielle HERNANDEZ
(aka @Graphcy ou Tata Cycy pour les intimes)

Partager cet article