Mission Hack de site web chez Kosmoss

Vanessa SORZE À la Une, Culture du Design, Témoignages

Alors que les cyber attaques font les gros titres de la presse internationale, le Groupe Kosmoss lui demande à ses propres makers de hacker le site du groupe.

Gurutix aurait-il perdu la raison pour demander à ses partenaires experts et à son équipe permanente de casser le site qui a vu le jour il y a juste 8 mois ?

Pour comprendre ce qui a poussé l’ami des designers à vouloir anéantir la version 2 de la plateforme Kosmik, je suis allée suivre cette première journée du Hack…

9h00 – le début du « Hackaton Kossmik » commence !

« C’est un hack – Bienvenue au hack ! ».

Autour de la table, on retrouve des makers « Chauds Patate » :

Hack Kosmoss Mai 2017

Une équipe de Makers en mode Hackers.

  • Julien alias Gurutix l’ami des designers – il est là pour donner le top départ du Hacking

  • Sylvain en mode reporter kosmik

  • Jonathan – Guillaume – Your – Alexis alias la Team BG (Beaux Gosses) webdesign, (dés)intégration ces trois là vont casser du code et remuer du template !

  • Jessica et Dominique les drôles de dames de la plume, elles vont réécrire l’histoire de l’aventure Kosmoss avec le regard avisé des rédactrices hors pair qu’elles sont.

  • Pauline est là aussi – c’est un peu la Hannibale de notre agence tous risques elle aime « qu’un plan se déroule sans accroc ».

Le ton est vite donné : 2 jours de travail intense en mode « quick & dirty* ».

*Rapide et Sale : nous on ne fait pas de sale boulot, nos webdesigners sont bien trop doués pour ça (et trop perfectionnistes aussi, mais chut…).

Le but est de « casser » le site Version 2 pour lui apposer une version provisoire en attente de la refonte du site en Version 3 prévue pour juillet 2017.

« Nous sommes encore dans le gribouillis de l’innovation et qu’il est important de continuer d’avancer même en phase d’incertitude. On aurait dû faire ce hack plus tôt je sais, car il est important d’appliquer au plus vite ce qu’on apprend et de se l’appliquer à nous-même pour fédérer nos clients ». – Julien alias Gurutix.

Ce que j’ai retenu des objectifs de mon côté:

  • Les choses ont tellement bougé qu’il est important de le faire savoir !
  • Les expériences clients ont fait bouger et évoluer les méthodes.
  • L’équipe de makers s’est étendue, rendant possibles de nouveaux business challenges.
  • 70 à 80 % des nouveaux produits sont des flops, car l’utilisateur n’est pas bien ciblé, on se remet donc en question pour recibler les nôtres !
  • Les outils mis en place par l’équipe Kosmoss permettent d’accélérer par 10 l’avancement des projets : il faut que le monde sache !

En moins d’une heure deux équipes se forment : les rédactrices d’un côté pour penser les contenus et de l’autre les webdesigners qui eux vont penser l’architecture simplifiée du site temporaire. Ils se rejoindront ensuite en fin de matinée pour croiser leurs points de vue pour s’adapter les uns aux autres. « Ça broge à Sainté ».

Julien alias Gurutix et son vocable du Hack.

Ne pensez pas que je vais rester la seule à écouter les merveilles d’anglicismes de notre Biz Dev favori…

Je vous ai fait un florilège, notez bien qu’ils se tiennent lors d’un Hack hein, c’est juste qu’avec une définition simplifiée c’est tellement plus clair !  😉

  • Custumer segment / value proposition : on sent l’influence du business canva dans l’air… Après son passage auprès des équipes londoniennes chez Strategyzer pour un séminaire spécial Business Developpement nous voilà aussi embarqués dans l’aventure !
  • C-Level / Ceo Start’up : les C-Level sont les membres du Codir (Comité de direction) et les Ceo Start’up sont les directeurs de Start’up, ce sont nos clients cibles, ce sont à eux que s’adressent en priorité les offres de service Kosmoss.
hack Kosmoss - Lyon Lausanne

hack Kosmoss – Lyon Lausanne

  • Home page / pop up : autant de termes webdesign que nos adeptes de la construction de sites web utilisent sans y réfléchir. Home page – page d’accueil et pop up cette petite fenêtre qui apparaît sur les sites à l’arrivée sur une page. NB : sur des sites certaines sont casse-pieds, promis la notre sera désirable !
  • On sketch : sur esquisse. En gros on dessine une esquisse grossière sur papier pour tester de visu les fonctionnalités d’un site / les contours d’un objet innovant avant de passer à la production d’une version plus fine plus précise.

NB : sortir les yeux des écrans permet une meilleure vision globale d’un sujet, il permet aussi d’avoir plus de paires d’yeux sur ladite esquisse en temps réel (même si elle est moche et pas très bien dessinée, pas vrai Julien… hihihi).

  • Bouton magique : nos makers étant des utilisateurs avertis de Slack et quand Julien a fait l’expérience du bouton magique chez Slack (qui sert à inviter une personne extérieure à rejoindre une chaine slack) il en a voulu aussi un pour Kosmoss. Ici on aime les apps et les nouvelles technologies et on les hacks, Na !
  • Bosser en remote : j’avoue que j’ai dû aller chercher sur Google pour trouver la définition. Ça veut simplement dire travailler à distance. Si vous voulez découvrir une définition plus complète, voilà où j’ai trouvé ma réponse.

Instants T / Instants volés du Hack Kosmoss

« God save the Brief » – Jonathan Lhemon, roi du pragmatisme du webdesign 2.0

« Le hacking je trouve ça motivant » – Jessica Fichet, rédactrice qui aime travailler sous pression.

« Je ne suis pas venu là pour souffrir, OK? » – Your Tari, intégrateur malmené pendant le hack par les BG.

« Il a été fait en mode « Quick and Dirty » – Alexis Boute développeur qui malmène Your ci-dessus nommé.

Revivez le Hack comme si vous y étiez…

 

Partager cet article