déjeuner d'équipe kosmoss

La mutation du travail dans le monde du design, on en parle ?

Your TARI Culture du Design

Thème de la Biennale du Design 2017 : la mutation du travail, on en parle ?

Horaires aménagés, travailleurs détachés, expatriés, en home office, en contrat freelance… Le travail revêt tant de formes différentes qu’il est parfois complexe de s’y retrouver.

Ajoutons à cette mutation en marche les salariés qui se lancent en tant qu’auto-entrepreneurs ou en micro entreprise et vous y perdez votre latin !

Pourquoi cette mutation du travail devient-elle inévitable ?

Le « vieux schéma » a trouvé ses limites. Le patron patriarche, les salariés exécutants sans autre but, tout cela s’est usé par les abus et par l’arrivée d’une nouvelle génération de travailleurs aux us de nomades.

La génération Y(nés entre 1978 et 1994) c’est tout de même 13 millions d’individus en France. Ils n’envisagent plus leur vie professionnelle comme leurs aînés. Leur travail doit avoir un sens et n’est plus qu’une composante de leur épanouissement personnel, désormais prioritaire.

«Les jeunes de la génération Y ne veulent pas perdre leur vie à essayer de la gagner».

Nous sommes plusieurs au sein de l’équipe Kosmoss de ladite génération Y et nous avons un point commun : avoir plusieurs vies en une. Que ce soit en termes de choix professionnels : changement d’orientation, auto-entrepreunariat, mobilité géographique ; qu’en termes de vies personnelles : nombreux voyages, curiosité culturelle – nous sommes des nomades! Nous avons fait de la mutation un style de vie.

 

Beaucoup d’entre nous ont des vies impliquant une dimension éthique et souhaitent que notre travail apporte une contribution positive vis-à-vis de la société. Nous avons grandi avec les vols low-cost, les cours à l’étranger et personne ne s’est jamais senti « marié » à une entreprise, pas étonnant que la Biennale du Design 2017 de Saint Etienne ait choisi ce thème pour le mettre en avant!

Comment Kosmoss a-t-elle intégré ces besoins pour en faire des richesses pour ses clients?

L’intégration de ces travailleurs riches d’idées et d’envie de changer le monde est une richesse dont il est important de se doter.

Des idées novatrices, de l’énergie créative, de la mobilité et de l’adaptation naturelle : que rêver de mieux pour donner aux projets de nos clients une singularité et une image de marque sans égal !

Le Groupe Kosmoss (composé en grande majorité de génération Y!) sait comment allier de façon efficace les besoins de ses clients et ceux de ses makers :

    • Attente n°1 : Un équilibre vie privée / vie professionnelle

Pas de rythmes effrénés : une partie de ping-pong entre deux dossiers, un repas cuisiné par les makers et partagé par tous, ce n’est pas une utopie, c’est le quotidien de l’équipe permanente.

Découvrez ici la différence d’une journée de travail entre la génération X et la génération X.

Bien sûr il y a des design sprints et les jours de travail sont intenses, mais ces périodes sont ponctuelles, se font en équipe et sont ponctuées de bons repas et de pauses* entre makers.

    • Attente n°2 : Du sens dans le travail

Kosmoss se réserve le droit de refuser des dossiers qui ne correspondent pas au fonctionnement des makers.

    • Attente n°3 : Une qualité des relations

«Ami(e) designer aime toi pour être aimé(e) ! » – Gurutix.

Les makers ne sont pas des numéros, des salariés qui pointent en arrivant et en partant. Ils sont singuliers et divers et ça convient bien au Groupe Kosmoss : les discussions sont riches, les idées atypiques et les plats du vendredi midi multiculturels (et bien souvent hyper caloriques, mais c’est un autre débat).

    • Attente n°4 : Du feedback

Slack, Skype, Dropbox et Drive Google n’ont plus de secret pour les makers : ils sont connectés, liés par le Saint-Esprit du Web – Amen. Même éloignés, les makers communiquent, ce n’est pas Lyne notre designer en exil aux States qui dira le contraire ! 😉

    • Attente n°5 : Un travail en équipe et de la collaboration

Il n’y pas de «petit chef » – on aime bien travailler ensemble, si si, c’est possible ! On ne vit pas chez les Bisounours© chez Kosmoss, mais l’ambiance de travail est détendue.

On fixe les enjeux, les objectifs comme dans les entreprises lambda, on évite simplement les réunions à n’en plus finir, on attribue à chacun des tâches et on fait confiance, même aux plus jeunes de l’équipe. Les « bonnes idées n’ont pas d’âge, seulement de l’avenir. »

Vous ne croyez pas ce que vous lisez ? La preuve en images alors…

  1. Un design sprint par l’équipe Kosmoss.
  2. Un témoignage de designer / maker.
  3. Un cas client en design produit et un autre cas client en brand design.

Pour aller plus loin sur le sujet de la mutation du travail:

Le programme de la Biennale du Design: « les mutations du travail: working promesses ».

Les différences entre les générations X et Y.

*bon repas et pauses : les makers Kosmoss mangent bien, bio et avec le sourire, parce que bien manger c’est bon pour le travail !

Partager cet article