design-sprint-axa-kosmoss

[ Retour d’Expérience « Flash » ] 2 Design Sprints avec le Groupe AXA

Your TARI Image Leave a Comment

 

Fin 2018, à quelques semaines des congés de Noël, AXA France missionne Kosmoss sur deux Design Sprints consécutifs.

Dans une dynamique d’innovation continue de ses produits et services, AXA a lancé leur laboratoire d’innovations. Dans « l’Accélérateur », des facilitateurs, des développeurs, designers et porteurs de projets aident le géant de l’assurance et ses partenaires à accélérer leurs projets.

Après 2 ans et plus de 50 Sprints pour des projets internes et ses partenaires, AXA devient une référence dans cette méthode de co-création. Face à de plus en plus de demandes, deux facilitateurs / designers de KOSMOSS ont alors intégré l’Accélérateur afin d’accompagner les équipes d’AXA sur 2 Design Sprints.

  • Design Sprint 1 : Comment préparer et anticiper sa retraite ?
  • Design Sprint 2 : Comment organiser le futur du travail ?

À quoi ressemble un Design Sprint façon AXA ?

La façon dont l’Accélérateur s’est approprié le Design Sprint nous a beaucoup intéressé. La méthode originale de Google recommande un modèle de 5 jours consécutifs. AXA a mis en place un modèle légèrement différent :

  • 2 jours de workshop avec les porteurs de projet
  • 3 jours de prototypage
  • 1 jour de test utilisateurs
  • 3 jours de « polish » pour améliorer le prototype sur la base des retours utilisateurs
  • 1 dernier jour de test pour confirmer les améliorations apportées.
 
design sprint axa
atelier design sprint
design thinking sprint
ideation sprint
sketch croquis sprint
axa design sprint
atelier innovation
storyboard design sprint
 

Ce qu’on a appris de cette collaboration

1. Tout d’abord, contrairement à la seule journée proposée dans la méthode originale, les 3 jours de prototypage sont bien plus confortables. Ils permettent de concevoir un prototype bien plus immersif. Ceci est notamment possible grâce à l’outil Flinto, permettant de créer des interactions fluides et réalistes. Sa prise en main est laborieuse mais l’effet ‘wahou’ est garanti.

2. « Imposer » une phase de polish de 3 jours supplémentaires sur la base des retours des 1ers tests utilisateurs est sans doute la meilleure idée qu’on ait pu expérimenter ! Les 1ers retours d’un sprint sont rarement 100% positifs. Au contraire, beaucoup d’idées sont invalidées par les testeurs.  On peut donc rester sur une sensation (illusoire) d’échec. La phase de polish permet ici de rebondir rapidement (2 ou 3 jours) pour intégrer les idées et recommandations des testeurs dans le prototype. La différence entre les deux tests devient flagrante à la fin des 10 jours de Sprint. Par conséquent, les porteurs de projets repartent avec la conviction d’avoir un produit centré sur les besoins de ses utilisateurs.

3. Finalement, intégrer un « start-up studio » permet d’avoir l’agilité et la réactivité d’une startup au sein d’un grand groupe du CAC40. Et quand on arrive à enchainer 50 sprints en 2 ans comme ils ont su le faire, c’est une opportunité de croissance que toutes les entreprises devraient imiter.

Organisez vous aussi votre Design Sprint avec Kosmoss

Pour résumer, accompagner un groupe comme AXA au cours de deux Design Sprint nous a conforté dans nos convictions que l’agilité n’est pas le monopole des startups. Les grands groupes (malgré leurs strates et leurs silos) peuvent être bien plus innovants dès lors que la méthode est bien huilée et les équipes organisées.

Vous aussi vous souhaitez brancher une équipe de designers et facilitateurs à votre entreprise ? Organisez un Design Sprint pour accélérer vos phases d’innovation avec nous !

Parlons de votre projet
 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.